Installation de gazoducs et d'équipements gaziers

Recommandations pour la sélection des conduites de gaz

Le plus souvent, les gazoducs pour les maisons et les appartements honnêtes sont équipés de produits métalliques. Les tuyaux en acier pour l'alimentation en gaz se caractérisent par leur capacité à résister parfaitement à la pression interne. Un tel pipeline est complètement étanche, ce qui réduit le risque de fuite de gaz à zéro. Lors du choix des tuyaux en acier pour les gazoducs, il est nécessaire de prendre en compte la pression dans le gazoduc.

Les conditions dans les gazoducs peuvent être les suivantes:

  1. Avec basse pression - jusqu'à 0,05 kgf / cm2.
  2. Avec une pression moyenne - de 0,05 à 3,0 kgf / cm2.
  3. Avec haute pression - de 3 à 6 kgf / cm2.

tuyaux en acier pour l'approvisionnement en gaz

Quels tuyaux sont utilisés pour le gazoduc? L'utilisation de tuyaux métalliques à paroi mince n'est autorisée que sur les gazoducs à basse pression. Ce matériau est extrêmement léger, ce qui permet d'en équiper des systèmes avec des configurations complexes. En outre, les tuyaux métalliques à paroi mince se distinguent par une bonne flexibilité: s'il est nécessaire de donner un petit angle à un tel produit, vous pouvez vous passer d'une cintreuse de tuyaux, après avoir tout fait à la main.

Si nécessaire, un tel tuyau pour un gazoduc est facilement soudable. De plus, des raccords de connexion spéciaux peuvent être utilisés pour les tuyaux en acier filetés. Pour la connexion d'éléments en forme de cloche à paroi mince, seule la fibre d'étanchéité en chanvre est utilisée.

# 7. Tuyaux en plastique renforcé pour un gazoduc

Ce n'est pas l'option la plus populaire, mais elle se rencontre néanmoins. Avec de tels tuyaux, vous pouvez créer seul gazoduc à l'intérieur de l'appartement, connectez les appareils à gaz. SNiP 42-01-2002 permet l'utilisation de tels tuyaux dans des bâtiments d'une hauteur ne dépassant pas 3 étages. Les raccords peuvent être utilisés pour se connecter à des tuyaux en acier et en polyéthylène.

Le tuyau en plastique renforcé est une structure multicouche. Les couches extérieure et intérieure sont en plastique, avec une fine couche d'aluminium entre les deux. Grâce à cette conception, de nombreux avantages:

  • installation facile, vous pouvez donc le manipuler même sans l'aide d'un professionnel et d'un outil spécial;
  • flexibilité, vous pouvez vous en tirer avec un nombre minimum de raccords;
  • bonne étanchéité;
  • bas prix.

Parmi les inconvénients portée limitée d'utilisation. Les tuyaux en plastique renforcé ne conviennent que pour la pose à l'intérieur des bâtiments, ils craignent une exposition prolongée aux rayons ultraviolets et, lorsqu'ils sont chauffés au-dessus de + 40 ° C, l'étanchéité du pipeline est perdue, ainsi que lorsqu'il se refroidit à une température de -150 ° C

Caractéristiques de l'utilisation de différents types de conduites de gaz

Les gazoducs à haute pression sont équipés exclusivement de tuyaux massifs. Si des exigences de résistance accrues sont imposées à la ligne, l'utilisation de tuyaux en acier sans joints sera nécessaire. Vous devez être préparé au fait que le soudage de tels éléments est une procédure beaucoup plus compliquée que le brasage de tuyaux à paroi mince. Du point de vue des performances optimales, les tubes en cuivre se démarquent: à bien des égards, ils sont préférables aux produits en acier à paroi épaisse. En termes de fiabilité, ces deux variétés sont presque les mêmes, mais le cuivre pèse beaucoup moins. Leur coût élevé empêche les tuyaux en cuivre d'être utilisés en masse dans la vie quotidienne.

Lors de l'utilisation de tuyaux à paroi mince, il faut tenir compte de leur conductivité thermique élevée, raison pour laquelle la condensation se produit souvent à leur surface. Il est recommandé de recouvrir le système de gaz fini avec plusieurs couches de peinture à l'huile pour le protéger contre la corrosion. Les gazoducs souterrains sont organisés à l'aide de tuyaux en plastique, caractérisés par leur flexibilité, leur élasticité et leur faible coût.Le plus souvent, ce sont des produits en polypropylène ou en polyéthylène. Par exemple, les tuyaux en polyéthylène pour gaz tolèrent parfaitement les conditions souterraines lors de la gazéification des propriétés privées. S'il est nécessaire d'équiper le chalet d'été d'un gazoduc à basse pression, des tuyaux en polyéthylène noir avec le marquage jaune correspondant sont utilisés. Les tuyaux en polyéthylène haute pression ne sont pas utilisés comme gazoduc.

quels tuyaux sont utilisés pour le gazoduc

La distribution de gaz à l'intérieur est réalisée avec des tuyaux en caoutchouc vulcanisé avec renfort textile. Ils ne sont pas adaptés à la haute pression: ils sont généralement utilisés pour connecter des cuisinières à gaz à des bouteilles ou des chauffe-eau à gaz.

L'utilisation de tuyaux flexibles présente les limitations suivantes:

  • Si la température de l'air dans la zone dépasse +45 degrés.
  • Si une activité sismique de plus de 6 points est possible sur le territoire.
  • À haute pression à l'intérieur du système de gazoduc.
  • Si vous avez besoin d'équiper une pièce, un tunnel ou un collecteur d'un gazoduc.

Toutes ces situations sont interdites pour l'utilisation de tuyaux en PEHD comme gazoduc. Il sera plus sûr de s'arrêter à un tuyau de gaz en acier de type à paroi mince ou sans soudure.

Ventilation et sécurité

Lors de l'installation d'un chauffe-eau à gaz, un tuyau d'échappement doit être utilisé (lire: «Les nuances de l'installation des tuyaux d'échappement pour un chauffe-eau à gaz - avis d'experts»). Il est interdit d'utiliser un tuyau flexible ondulé en aluminium à ces fins. Les tuyaux d'évacuation de la colonne ne peuvent être qu'en acier ou galvanisés. Il est recommandé d'équiper une colonne de gaz, comme tout autre appareil de chauffage, de fusibles: ils couperont l'alimentation en gaz en cas d'extinction de flamme.

gazoduc à basse pression

Caractéristiques de la disposition d'un gazoduc dans la cuisine à partir de tuyaux métalliques à paroi mince:

  • Le travail commence par la fermeture de la vanne d'alimentation en gaz.
  • Si le tuyau de gaz dans la cuisine doit être déplacé, le tuyau de gaz doit être pré-purgé pour éliminer le gaz restant du système.
  • Le tuyau de gaz sur le mur doit être très bien fixé. Pour ce faire, le produit comprend des pinces et des supports: ils sont utilisés en tenant compte du diamètre et de la longueur de la canalisation.
  • Lors du passage d'un câble électrique à proximité du gazoduc, respecter une distance de 25 cm entre eux. Le système de gaz et le tableau électrique doivent être distants de 50 cm l'un de l'autre.
  • Le système de cuisine au gaz ne doit pas être adjacent à des appareils de réfrigération tels qu'un réfrigérateur ou un congélateur. Si vous fermez les conduites de gaz avec un réfrigérateur, son radiateur est susceptible de surchauffer.
  • Lors de l'installation de conduites de gaz à paroi mince, les radiateurs et la cuisinière à gaz doivent être retirés.
  • Il est interdit de poser les conduites de gaz dans la cuisine sur le sol, sous l'évier, près du lave-vaisselle.
  • Lors de travaux de réparation, il est conseillé de ne pas utiliser de sources de lumière artificielle. La pièce doit être constamment ventilée.

Ces normes peuvent être guidées par le fonctionnement des systèmes de gaz prêts à l'emploi et par l'installation ou le transfert de gazoducs.

Installation de chauffage au gaz

Dans le schéma général d'un appareil de chauffage au gaz, l'installation de chaudières à eau chaude, de systèmes d'automatisation, de groupes de pompage, de collecteurs de distribution sont considérées comme des opérations complexes qui nécessitent l'expérience et les qualifications des installateurs. En travaillant selon les plans d'installation du projet de chauffage, les ouvriers:

  • installer une base en béton pour une chaudière à eau chaude;
  • monter une chaudière (simple ou double circuit);
  • installer des filtres à eau, vérifier l'étanchéité des connexions à l'alimentation en eau;
  • chasser les murs, faire des trous technologiques;
  • pose d'un gazoduc interne, de canalisations de conduites de chauffage (pour le laminage de tuyaux en acier ou en propylène, l'utilisation de différentes technologies de soudage, le masquage des tuyaux est nécessaire);
  • installer des vannes d'arrêt;
  • installer des radiateurs (selon les spécifications de conception);
  • raccords de montage, robinets, tés pour le branchement des ferrures de poutre;
  • ramasser et installer une cheminée;
  • installer des collecteurs de distribution;
  • installer des chaudières pour l'approvisionnement en eau chaude (pour les systèmes à circuit unique);
  • connecter les gazoducs internes aux sorties de la conduite de gaz ou du support de gaz;
  • installer des panneaux de commande automatiques, vérifier le fonctionnement des capteurs, la fonctionnalité des télécommandes;
  • connecter les alimentations sans coupure aux schémas de câblage des chaudières;
  • effectuer la mise en service, régler les paramètres de chauffage lors des essais:
  • instruire le client sur l'entretien du système de chauffage.

L'installation d'équipements à gaz pour le chauffage des logements s'accompagne de mesures de sécurité obligatoires. Les installateurs réussissent les examens d'admission au travail, sont certifiés et reçoivent des certificats spéciaux. Un fonctionnement sûr des équipements à gaz interdit l'installation de chaudières à eau chaude dans les pièces à vivre, les salles de bain, les toilettes. L'équipement de chaufferie au sous-sol ou dans l'annexe de la maison n'est pas interdit.

Pour divers systèmes de chauffage au gaz, une installation technologiquement correcte est requise:

  • batteries ou radiateurs à panneaux (fonte, acier, aluminium, bimétallique);
  • bouches d'aération automatiques;
  • thermostats de radiateurs;
  • Vannes d'arrêt;
  • vannes à bille;
  • Vannes;
  • pompes centrifuges à eau;
  • vannes d'arrêt et de dosage et anti-retour;
  • thermomanomètres;
  • ventilateurs pour la ventilation de soufflage et d'extraction;
  • raccords à brides de pipelines;
  • filtres.

Le coût d'installation du chauffage au gaz n'inclut pas le coût d'achat des pipelines, des chaudières, des radiateurs, des appareils d'automatisation, des chaudières. Le client achète des équipements de chauffage de manière indépendante (sur recommandation des concepteurs). , en tant que revendeur pour un certain nombre de fabricants européens, propose des fournitures d'équipement à des prix préférentiels.

Normes de gazéification pour une maison privée

Avertissez le service de gaz local avant de commencer les travaux. La responsabilité de cet organisme comprend la fourniture de spécifications techniques pour déterminer la procédure de gazéification. Lorsque l'accord technique est terminé, un projet individuel est en cours d'élaboration pour les travaux à venir. L'autorisation de mise en communication de gaz doit également être obtenue auprès des représentants de l'inspection automobile.

Si certaines maisons de cette zone sont déjà gazéifiées, il vous suffit de connecter une conduite de gaz à l'autoroute principale. Dans ce cas, le service de gaz est obligé de communiquer les paramètres de la pression de service dans la canalisation principale. Cela permettra de choisir les bons tuyaux pour aménager votre site. Le système d'alimentation en gaz peut être autonome ou central: cela dépend de la source à partir de laquelle la section donnée sera alimentée. Les maisons privées peuvent être équipées de gazoducs hors sol et souterrains. Il n'est pas très difficile d'assembler et d'installer des conduites de gaz sur le site - cela se fait généralement beaucoup plus rapidement que l'obtention des permis appropriés.

quels tuyaux sont utilisés pour le gazoduc

Lors de la pose du gazoduc, la séquence suivante doit être observée:

  • Posez la tuyauterie du distributeur à l'habitation. Si nécessaire, un raccordement est effectué dans le gazoduc principal (pour plus de détails: "Comment se déroule un raccordement dans un tuyau de gaz - un guide étape par étape").
  • Pour entrer dans le tuyau à l'intérieur de la maison, une armoire avec un réducteur de pression est utilisée.
  • Ensuite, vous devez organiser la tuyauterie autour des locaux (cuisine, chaufferie). Pour cela, un tuyau pour un gazoduc basse pression est utilisé.
  • Effectuer les procédures de mise en service, la mise en service de l'équipement, vérifier le fonctionnement de la cuisinière à gaz et de la colonne.Le plus souvent, cela nécessite la présence d'un inspecteur de gaz.

La structure d'un gazoduc dans une maison privée comprend les mêmes points qu'un système similaire dans un appartement.

Règles de séquence et d'installation

Les travaux d'installation doivent être effectués selon les règles suivantes:

  1. Lors de la pose de conduites de gaz sous terre, la profondeur optimale est de 1,25 à 2 m.
  2. À la section où le tuyau est inséré dans la maison, la profondeur doit être réduite à 0,75 - 1,25 m.
  3. Le gaz liquéfié peut être transporté à une profondeur inférieure à la profondeur de gel du sol.
  4. Lors de l'installation d'une chaudière à gaz, il convient de garder à l'esprit qu'un équipement doit avoir une superficie de 7,5 m2.
  5. Pour l'installation de chaudières et de distributeurs d'une puissance inférieure à 60 kW, des locaux d'au moins 2,4 m sont nécessaires.

Une source de gaz autonome dans la cour arrière est réalisée conformément à des normes de sécurité spécifiques. Cela garantira le fonctionnement normal du poêle, de la colonne et de la chaudière. Le réservoir souterrain ne doit pas être situé à moins de 15 m du puits, à 7 m des dépendances et à 10 m de la maison Les types les plus courants de ces réservoirs sont de 2,7 à 6,4 m3.

tuyaux de gazoduc à haute pression

Règles de pose de gazoducs souterrains:

  1. Quels tuyaux sont utilisés pour un gazoduc dans ce cas? Avec un résultat positif d'un test de corrosivité du sol, il est préférable de s'abstenir de poser des communications souterraines. L'exception concerne les situations où des lignes à haute tension passent à proximité: dans ce cas, les tuyaux sont transportés sous terre à l'aide d'une isolation supplémentaire.
  2. Si une canalisation en polyéthylène est en cours de pose, des produits à haute résistance (PE-80, PE-100) sont utilisés à cet effet. Les tuyaux PE-80 sont capables de résister à une pression de service allant jusqu'à 0,6 MPa: si cet indicateur est plus élevé, il est préférable d'utiliser des produits PE-100 ou des tuyaux en acier pour les gazoducs à haute pression. La profondeur de pénétration dans le sol est d'au moins un mètre.
  3. Les communications avec une pression de service supérieure à environ 6 MPa peuvent être équipées de tuyaux en polyéthylène renforcé. Les exigences pour la profondeur du signet ici sont également d'un mètre.
  4. Dans les zones où des travaux agricoles ou une irrigation abondante seront effectués, la profondeur du gazoduc augmentera à 1,2 m.

Si vous respectez toutes les exigences et règles ci-dessus, vous pouvez effectuer la construction d'un gazoduc souterrain de vos propres mains.

Si vous êtes déjà inscrit, entrez vos informations de connexion!

Article précédent Article suivant

Gazoducs et équipements gaziers des bâtiments résidentiels

Approuvé et mis en vigueur par le décret du gouvernement de Moscou n ° 758-PP

1. Dispositions générales

1.1. Les exigences de cette norme visent à assurer le fonctionnement sûr et efficace des gazoducs internes et des équipements à gaz dans les bâtiments résidentiels.

1.2. Cette norme s'applique à la conception et à la construction de nouveaux, à l'exploitation et à la réparation de systèmes d'alimentation en gaz internes existants pour les bâtiments résidentiels construits selon des projets standard et individuels.

1.3. Les exigences de cette norme sont obligatoires pour: les propriétaires, les autres propriétaires légaux de bâtiments résidentiels; la direction et (ou) les organisations desservant des immeubles résidentiels; organisations - clients / entrepreneurs pour la construction, la reconstruction, l'entretien et la réparation.

1.4. Cette norme a été élaborée par l'Inspection nationale du logement de la ville de Moscou.
2. Concepts de base.
Aux fins de la présente norme, les concepts de base suivants sont utilisés:

2.1. Un gazoduc interne (également connu sous le nom de gazoduc interne) est un gazoduc posé à l'intérieur d'un bâtiment depuis le lieu de son intersection principale des structures du bâtiment jusqu'au point de connexion des appareils à gaz et des appareils qui utilisent le gaz comme combustible pour la cuisson, alimentation en eau chaude et chauffage décentralisé.

2.2.Équipement de gaz intra-maison - produits techniques prêts à l'emploi: compteurs de gaz; vannes de canalisation; appareils et appareils à gaz.

2.3. Les appareils et appareils à gaz sont des appareils ménagers à gaz qui utilisent le gaz comme combustible pour la cuisson, l'approvisionnement en eau chaude et le chauffage décentralisé.

2.4. Un système d'alimentation en gaz intra-bâtiment est un système unique composé d'un gazoduc interne et, installé sur celui-ci, d'un équipement de gaz interne.

2.5. Une cheminée est un élément de la structure du bâtiment conçu pour éliminer les produits de combustion du gaz dans l'environnement extérieur des appareils ménagers à gaz utilisés pour l'approvisionnement en eau chaude et le chauffage.

2.6. Les organisations de nettoyeurs sont des entreprises qui effectuent l'entretien et la révision des cheminées.

3. Exigences relatives aux systèmes internes d'alimentation en gaz pour les bâtiments résidentiels.

3.1. La conception, la construction, la reconstruction et la réparation des systèmes d'alimentation en gaz sont effectuées par des organisations spécialisées conformément aux exigences des codes et règlements du bâtiment et des normes.

3.2. La nécessité de réparer les gazoducs internes, les équipements à gaz des bâtiments résidentiels et les cheminées est déterminée de la manière prescrite en fonction des résultats d'une inspection de leur état technique et en tenant compte de la durée de vie standard.

3.3. Les entrées de gazoducs dans les bâtiments résidentiels devraient être prévues pour les locaux non résidentiels disponibles pour l'inspection et la réparation des gazoducs. Il est interdit de pénétrer dans le gazoduc dans les sous-sols, les salles d'ascenseur, les chambres et les puits de ventilation, les poubelles, les locaux de stockage, les locaux classés comme explosifs et les catégories de risque d'incendie «A» et «B», ainsi que dans les pièces éloignées du parc de logements. Tous les gazoducs de sous-sol situés dans les immeubles résidentiels de la ville doivent être placés sur les façades des immeubles.

3.4. Les gazoducs dans les lieux de passage à travers les murs extérieurs des bâtiments résidentiels sont enfermés dans des caisses. L'espace entre le gazoduc et le boîtier est scellé sur toute l'épaisseur de la paroi à traverser. L'extrémité du boîtier est scellée avec un matériau élastique.

3.5. Les dispositifs de déconnexion sont installés pour les colonnes montantes de gaz, en règle générale, sur les conduites de gaz murales des bâtiments résidentiels, à une distance d'au moins 0,5 mètre des ouvertures de portes et de fenêtres, ainsi que devant chaque appareil à gaz.

3.6. Les gazoducs intra-bâtiments sont posés dans des locaux non résidentiels d'appartements.

3.7. La pose de gazoducs n'est pas autorisée: dans les sous-sols; à travers les puits de ventilation et les cheminées, les cages d'ascenseur et les escaliers, les poubelles; à travers des pièces où le gazoduc peut se corroder; dans les endroits où les gazoducs peuvent être lavés par des produits de combustion ou entrer en contact avec du métal chauffé; dans des locaux sortis du parc de logements; en croisant les grilles de ventilation, les ouvertures de fenêtres et de portes.

3.8. L'installation de gazoducs est réalisée conformément au projet après la disposition des plafonds inter-planchers, des murs, des revêtements de sol et du plâtrage des murs dans les cuisines, l'inspection et le nettoyage des cheminées et des conduits de ventilation.

3.9. Les gazoducs à l'intérieur d'un immeuble résidentiel sont posés ouvertement. Il n'est pas permis de fermer le gazoduc avec un faux mur. Lors de l'installation de gazoducs, des mesures sont prises pour éviter le colmatage de la cavité du tuyau. Aux intersections d'un fil électrique et d'un câble avec un gazoduc, la distance entre eux dans le clair doit être d'au moins 100 mm, avec une pose parallèle - au moins 400 mm.

3.10. La distance par rapport aux gazoducs et aux pipelines à d'autres fins doit être prise à partir de la condition d'assurer la possibilité d'installation, d'inspection, de réparation des gazoducs et des raccords installés sur eux. La distance entre le gazoduc et l'évier doit être d'au moins 300 mm.

3.11.L'écart des colonnes montantes et des sections droites par rapport à la position de conception n'est pas autorisé à plus de 2 mm par 1 m de longueur du gazoduc, à moins que d'autres normes ne soient justifiées par le projet. Toutes les branches doivent être à un angle de 90 degrés.

3.12. Il est interdit de souder des tuyaux de dérivation aux emplacements des soudures circulaires. Lors de l'insertion de branches d'un diamètre allant jusqu'à 50 mm, la distance entre les joints des gazoducs soudés et les joints circulaires du gazoduc principal doit être d'au moins 50 mm. Les tuyaux sont assemblés pour le soudage avec déplacement des joints au niveau des joints: - pour les gazoducs d'un diamètre allant jusqu'à 50 mm - 15 mm; - pour les gazoducs d'un diamètre de 50 à 100 mm - 50 mm.

3.13. La distance entre la soudure et l'extrémité du filetage du gazoduc doit être d'au moins 100 mm. Il est interdit de sceller les raccords soudés et filetés des conduites de gaz et des raccords dans les murs, les plafonds et les boîtiers. Les travaux cachés (pose d'un gazoduc à travers des murs, dans un cas, à travers un plafond) sont effectués par opération. La distance entre la soudure et le boîtier doit être d'au moins 50 mm. Le joint soudé d'un gazoduc d'un diamètre allant jusqu'à 200 mm doit être à une distance d'au moins 200 mm du bord du support.

3.14. Lors du soudage de raccords, d'assemblages, de raccords dans un gazoduc, l'intégrité des éléments soudés avec le gazoduc est garantie. Les biais dans les plans verticaux et horizontaux sont interdits. Il est interdit d'installer des tuyaux et des pièces pliées à partir de tuyaux présentant des bosses, des plis (rides), des fissures, des inclusions de laitier dans les joints, des éraflures. L'ovalité des pièces pliées est autorisée à moins de 10% du diamètre du gazoduc. Il est interdit d'équiper un tronçon de dérivation droit dont la longueur est inférieure au diamètre du tuyau.

3.15. Les gazoducs sont posés dans des endroits où les gens passent à une hauteur d'au moins 2,2 m du sol au bas du gazoduc.

3.16. La fixation du gazoduc aux murs est réalisée à l'aide de supports, de pinces, de crochets conformément aux exigences du projet. La fixation de la colonne montante du gazoduc dans les maisons avec cuisinière à gaz est réalisée aux 1er, 4e, 8e étages, dans les maisons avec chauffe-eau à gaz aux 1er, 4e, 5e étages et dans tous les cas au dernier étage. La fixation de la descente du gazoduc à l'appareil est réalisée devant chaque appareil à gaz. Les distances entre les raccords de support des gazoducs sont déterminées conformément aux exigences de SNiP 2.04.12-86.

3.17. Des gazoducs verticaux à l'intersection des structures du bâtiment sont posés dans les caisses. L'espace entre le gazoduc et le boîtier est scellé avec un câble goudronné, des œillets en caoutchouc ou un autre matériau élastique. La saillie de l'extrémité du boîtier au-dessus du sol doit être d'au moins 3 cm et son diamètre est pris à la condition que l'espace annulaire entre le gazoduc et le boîtier soit d'au moins 5 mm pour les gazoducs d'un diamètre non plus de 32 mm et au moins 10 mm pour les gazoducs de plus grand diamètre.

3.18. Les gazoducs domestiques, y compris les sections posées dans des caisses, sont peints. Pour la peinture, des peintures et des vernis imperméables sont utilisés.

3.19. Lors de l'aménagement d'un gazoduc à l'intérieur d'un immeuble résidentiel, on utilise des tuyaux spécialement conçus pour la pose d'un gazoduc, ayant une version métallique et un certificat de conformité. Le raccordement des tuyaux doit être prévu pour le soudage. Les raccords filetés ne sont autorisés que dans les lieux d'installation de vannes, d'appareils à gaz.

3.20. Pour sceller les raccords filetés, un toron en lin est utilisé conformément à GOST 10330-76, imprégné de plomb rouge conformément à GOST 19151-73, mélangé avec de l'huile de séchage conformément à GOST 7931-76, ainsi que du fluoroplastique et d'autres joints matériaux avec un passeport ou un certificat du fabricant. Lors de l'installation de périphériques de déconnexion, une compression est installée après eux. Les vannes doivent être installées de manière à ce que l'axe du clapet soit parallèle au mur; il est interdit d'installer l'écrou de poussée vers le mur.Lors de l'installation d'appareils à gaz et de leur raccordement aux réseaux de gaz, les exigences du projet et les instructions de l'usine doivent être suivies.

3.21. Le gazoduc vers le poêle peut être posé au niveau du mamelon de raccordement. Dans ce cas, le robinet d'arrêt est installé à une distance d'au moins 20 cm du côté du poêle. Dans le cas d'un câblage supérieur, la vanne d'arrêt doit être installée à l'abaissement de la dalle à une hauteur de 1,5 à 1,6 m du sol. Il est permis de connecter les appareils à gaz au gazoduc via un tuyau flexible qui n'a pas de joints bout à bout et a une résistance à la température d'au moins 120 degrés. La durée de vie est fixée par le passeport pour la gaine flexible, après quoi cette gaine flexible doit être remplacée.

3.22. Les tronçons de gazoducs qui sont déconnectés lors du démontage des appareils à gaz sont coupés, débarrassés du gaz et soudés de manière étanche. Lorsque le gazoduc est retiré du sous-sol, le gazoduc du sous-sol inactif et les sections du gazoduc à travers les plafonds jusqu'au point de commutation sont démantelés et les trous dans le sol sont scellés. Lors de l'installation de gazoducs, il est interdit d'utiliser des conduites de gaz déjà installées et des boîtiers à démonter en tant que boîtier.

3.23. À toutes les étapes de la construction, afin de vérifier l'efficacité du contrôle de production précédemment effectué, le contrôle d'inspection doit être effectué de manière sélective. Sur la base des résultats du contrôle de la qualité de la production et de l'inspection des travaux de construction et d'installation, des mesures devraient être développées pour éliminer les défauts identifiés, tandis que les exigences de supervision sur le terrain des organismes de conception et des organismes de surveillance et de contrôle de l'État agissant sur la base de dispositions spéciales devraient également être pris en compte.

3.24. Les cuisinières à gaz dans les bâtiments résidentiels sont installées dans des cuisines d'une hauteur d'au moins 2,2 m, avec une fenêtre avec une fenêtre (imposte), un conduit de ventilation et un éclairage naturel. Les cuisinières à gaz sont installées dans des cuisines d'un volume interne d'au moins: 8 mètres cubes. m avec une cuisinière à gaz avec 2 brûleurs; 12 mètres cubes m avec une cuisinière à gaz avec 3 brûleurs; 15 mètres cubes m avec une cuisinière à gaz avec 4 brûleurs.

3.25. Dans les bâtiments résidentiels existants, il est permis d'installer des cuisinières à gaz: dans les cuisines d'une hauteur d'au moins 2,2 m et d'un volume d'au moins spécifié à la clause 3.24 en l'absence de conduit de ventilation et l'impossibilité d'utiliser les cheminées en tant que tel canal, mais s'il y a une fenêtre avec une fenêtre ou une imposte en haut de la fenêtre; dans les couloirs à usage individuel, s'il y a une fenêtre dans le couloir avec un évent ou une imposte dans la partie supérieure de la fenêtre, tandis que le passage entre le poêle et le mur opposé doit être d'au moins 1 m de large, les murs et les plafonds de les couloirs en matériaux combustibles doivent être enduits et les pièces d'habitation doivent être séparées du couloir par des cloisons denses avec une porte; dans les cuisines mansardées d'une hauteur au milieu d'au moins 2 m, un équipement à gaz est installé dans la partie de la cuisine où la hauteur est d'au moins 2,2 m.

3.26. Dans les bâtiments résidentiels existants, il est permis d'installer des cuisinières à gaz dans des pièces qui répondent aux exigences des paragraphes. 3.24 ou 3.25, mais d'une hauteur inférieure à 2,2 m à 2 m inclus, si ces locaux ont un volume d'au moins 1,25 fois le volume standard. Dans le même temps, dans les maisons qui n'ont pas de cuisine dédiée, le volume de la pièce où la cuisinière à gaz est installée doit être 2 fois plus grand que celui spécifié à la clause 3.24.

3.27. La possibilité d'installer des cuisinières à gaz, du chauffage et d'autres appareils dans des bâtiments situés à l'extérieur d'un immeuble résidentiel est décidée par l'organisation de conception et l'organisation d'exploitation de l'économie du gaz. Dans le même temps, les locaux dans lesquels l'installation d'appareils à gaz est envisagée doivent satisfaire aux exigences applicables aux locaux des bâtiments résidentiels où l'installation de ces appareils est autorisée.

3.28.Les murs en bois non plâtrés et les murs en autres matériaux combustibles aux endroits où les plaques sont installées sont isolés avec des matériaux ininflammables: plâtre, acier de couverture sur une feuille d'amiante d'une épaisseur d'au moins 3 mm, etc. L'isolant doit faire saillie 10 cm au-delà des dimensions de la plaque de chaque côté et au moins 80 cm du dessus ... La distance entre le poêle et les murs de la pièce isolée avec des matériaux non combustibles doit être d'au moins 7 cm; la distance entre la dalle et le mur opposé doit être d'au moins 1 m.

3.29. Pour l'approvisionnement en eau chaude, des chauffe-eau à gaz instantanés et capacitifs sont utilisés, et pour le chauffage - des chauffe-eau à gaz capacitifs, des chaudières de chauffage de petite taille ou d'autres appareils de chauffage conçus pour fonctionner au gaz.

3.30. Le nombre d'étages des bâtiments résidentiels dans lesquels l'installation des appareils et appareils à gaz indiqués est effectuée doit être indiqué conformément au SNiP 31-01-2003 «Immeubles résidentiels à plusieurs appartements».

3.31. Il est permis de transférer vers des chaudières à gaz de petite taille (de petite taille) fabriquées en usine destinées aux combustibles solides ou liquides. Les installations de chauffage converties au gaz combustible sont équipées de brûleurs à gaz avec automatisation de sécurité.

3.32. Dans une pièce, il n'est pas permis de prévoir l'installation de plus de deux chauffe-eau à accumulation ou de deux petites chaudières de chauffage, ou de deux autres appareils de chauffage.

3.33. La disposition de la cheminée doit être conforme aux exigences de SNiP 2.04.05 -91 * "Chauffage, ventilation et climatisation" comme pour les poêles.

3.34. Les chauffe-eau, les chaudières et les appareils de chauffage sont installés dans les cuisines et les locaux non résidentiels destinés à leur emplacement et répondant aux exigences des paragraphes. 3.40. 3.41.

3.35. L'installation de ces appareils dans les salles de bain n'est pas autorisée. La possibilité de réorganiser les chauffe-eau à gaz des salles de bains, dans lesquelles ils ont été placés conformément à des normes antérieurement en vigueur, dans des cuisines ou d'autres locaux non résidentiels d'un immeuble résidentiel lors de la reconstruction d'une maison ou d'un système d'alimentation en gaz, est décidée dans chaque cas par l'organisme de conception en accord avec les organisations gazières exploitant un gazoduc en interne.

3.36. Dans les bâtiments résidentiels existants, il est permis de prévoir l'installation dans les couloirs d'appareils de chauffage au gaz et d'appareils de chauffage à usage individuel qui répondent aux exigences des paragraphes. 3.40. 3.41. La distance entre les parties saillantes des brûleurs à gaz ou des raccords et le mur opposé doit être d'au moins 1 m.

3.37. Les chauffe-eau à gaz sont installés sur des murs en matériaux incombustibles à une distance d'au moins 2 cm du mur, incl. de la paroi latérale. S'il n'y a pas de murs en matériaux incombustibles dans la pièce, il est permis d'installer un chauffe-eau à écoulement continu sur les murs plâtrés, ainsi que sur les murs revêtus de matériaux incombustibles ou à combustion lente à une distance de au moins 3 cm du mur. La surface des murs ignifuges est isolée avec de l'acier de couverture sur une feuille d'amiante d'une épaisseur d'au moins 3 mm. L'isolation doit dépasser de 10 cm les dimensions du corps du chauffe-eau.

3.38. Les chaudières à gaz, les appareils de chauffage et les chauffe-eau à accumulation de gaz sont installés contre des murs en matériaux incombustibles à une distance d'au moins 10 cm du mur. En l'absence de murs en matériaux incombustibles dans la pièce, il est permis d'installer les appareils de chauffage ci-dessus près des murs, protégés conformément aux instructions de la clause 3.28, à une distance d'au moins 10 cm du mur.

3.39. La distance horizontale à la lumière entre les parties saillantes d'un chauffe-eau instantané et d'une cuisinière à gaz doit être d'au moins 10 cm Lors de l'installation d'une cuisinière à gaz et d'un chauffe-eau à accumulation, d'une cuisinière à gaz et d'une chaudière ou d'un appareil de chauffage dans la cuisine , ainsi qu'une cuisinière à gaz avec des dispositifs intégrés pour chauffer l'eau (chauffage, alimentation en eau chaude), le volume de la cuisine doit être supérieur de 6 mètres cubes au volume prévu à la clause 3.24.

3.40. Le local destiné à l'installation d'un chauffe-eau à gaz, ainsi que d'une chaudière ou d'un appareil de chauffage dont l'évacuation des produits de combustion est prévue dans la cheminée, doit avoir une hauteur d'au moins 2 m.Le volume de la pièce doit être d'au moins 7,5 mètres cubes. m lors de l'installation d'un appareil et au moins 13,5 mètres cubes. m lors de l'installation de deux appareils de chauffage.

3.41. La cuisine ou la pièce où sont installés les chaudières, les appareils électroménagers et les chauffe-eau au gaz doivent avoir un conduit de ventilation. Pour la circulation de l'air, une grille ou un espace entre la porte et le sol d'une section transversale libre d'au moins 0,02 mètre carré doit être prévu dans la partie inférieure de la porte ou du mur ouvrant dans la pièce adjacente. m.

3.42. Il est interdit de placer tous les appareils à gaz dans les sous-sols (sous-sols), et en cas d'alimentation en gaz GPL - dans les sous-sols et les sous-sols des bâtiments à quelque fin que ce soit.

3.43. Il est permis de transférer des poêles de chauffage et de chauffage et de cuisson au gazole, à condition que les poêles, les conduits de fumée et de ventilation satisfassent aux exigences des normes pour la construction de fours de chauffage convertis au gaz, approuvés de la manière prescrite; les brûleurs à gaz installés dans les fours de chauffage et les cuisinières chauffantes sont équipés d'automatismes de sécurité conformément aux exigences de GOST 16569-86 «Dispositifs de brûleurs à gaz pour chauffer les cuisinières domestiques. Conditions techniques ".

3.44. Lors de l'installation de poêles à gazéifiés, leurs appareils de chauffage doivent sortir dans des locaux non résidentiels (non officiels). En l'absence de locaux non résidentiels (hors bureaux), les fournaises des fours gazéifiés peuvent être situées du côté des locaux résidentiels (bureaux). Dans ce cas, l'alimentation en gaz des fours doit être pourvue de branches indépendantes sur lesquelles un dispositif de déconnexion est installé à l'extérieur des locaux ci-dessus au point de connexion au gazoduc. Les locaux dans lesquels sortent les foyers des poêles à gazéifié et des cuisinières doivent être munis d'un conduit de ventilation ou d'une fenêtre avec évent, ou d'une porte menant à un local non résidentiel ou à un vestibule. Le passage devant le four doit être d'au moins 1 m.

3.45. Pour le chauffage des locaux, il est permis d'installer des foyers à gaz, des aérothermes et d'autres appareils fabriqués en usine avec l'évacuation des produits de combustion dans la cheminée. Les brûleurs à gaz de ces appareils doivent être équipés d'automatismes de sécurité. La pièce dans laquelle il est prévu d'installer un foyer au gaz ou un aérotherme doit avoir une fenêtre avec un évent et un conduit de ventilation par extraction. Lors de l'installation de ces appareils, il est nécessaire de se conformer aux exigences prévues à la clause 3.38.

3.46. La possibilité d'utiliser et les conditions de placement d'appareils électroménagers à gaz non spécifiés dans cette section doivent être déterminées en tenant compte de la fonction des appareils, de leur charge thermique, de la nécessité d'éliminer les produits de combustion et d'autres paramètres établis par cette section.

3.47. Les appareils à gaz fabriqués à l'étranger doivent avoir des coupons de garantie indiquant les adresses et les numéros de téléphone des centres de service effectuant leur installation, réparation et entretien.

3.48. Lors du transfert de locaux résidentiels avec présence de gazoducs à un fonds non résidentiel, la question de leur enlèvement doit être résolue en même temps. L'emplacement des gazoducs dans le parc non résidentiel des bâtiments résidentiels n'est pas autorisé.

4. Exigences obligatoires pour les personnes utilisant des équipements à gaz dans les bâtiments résidentiels.

4.1. Les personnes utilisant des appareils et appareils ménagers à gaz sont tenues de:

4.1.1. Lors de l'entretien annuel d'un équipement à gaz par des spécialistes d'une entreprise de distribution de gaz, recevez des instructions de leur part sur les règles d'utilisation du gaz dans la vie quotidienne, observez les mesures de sécurité pour les appareils à gaz en état de marche et non.

4.1.2. Entretenez et gardez les équipements à gaz propres. Surveiller le fonctionnement des appareils à gaz, des cheminées, de la ventilation, vérifier la présence de tirage avant l'allumage et à la fin du fonctionnement des appareils à gaz avec évacuation des produits de combustion dans la cheminée. Nettoyez les poches de cheminée.

4.1.3.À la fin de l'utilisation du gaz, fermez les robinets devant les appareils à gaz.

4.1.4. En cas de dysfonctionnement de l'équipement à gaz, appelez les employés de l'entreprise de distribution de gaz.

4.1.5. Si vous sentez du gaz, arrêtez immédiatement d'utiliser les appareils à gaz, fermez les robinets sur la descente des appareils et des appareils, aérez la pièce et appelez le service d'urgence. Jusque-là, n'allumez pas de feu, ne fumez pas, n'allumez pas les équipements électriques et autres appareils électriques.

4.1.6. Si vous détectez une odeur de gaz au sous-sol, à l'entrée ou dans la rue, vous devez: - informer le service de gaz et prendre des mesures pour éloigner les personnes de l'environnement pollué par le gaz, empêcher l'allumage et l'extinction de l'éclairage électrique, le apparition d'un feu ouvert et d'une étincelle; - avant l'arrivée des employés du service gaz, organiser la ventilation du local.

4.2. Il est interdit aux personnes utilisant des équipements à gaz dans des bâtiments résidentiels:

4.2.1. Effectuer une gazéification non autorisée dans la maison, le réaménagement, le remplacement et la réparation des équipements à gaz.

4.2.2. Réaménager les locaux avec la présence d'équipements à gaz sans coordonner cette problématique avec les organisations concernées.

4.2.3. Utilisez des appareils à gaz en l'absence de tirage dans les cheminées et les conduits de ventilation.

4.2.4. Apporter des modifications à la conception des appareils à gaz, des systèmes de fumée et de ventilation, à la pose de gazoducs.

4.2.5. Laisser les appareils à gaz en état de marche sans surveillance, à l'exception des appareils avec une automatisation appropriée, permettre aux enfants et aux personnes qui ne contrôlent pas leurs actions et ne connaissent pas les règles d'utilisation de ces appareils d'utiliser des appareils à gaz.

4.2.6. N'utilisez pas l'équipement à gaz et la pièce où les appareils à gaz sont installés pour leur usage prévu. Utilisez des cuisinières à gaz pour chauffer la pièce.

4.2.7. Utilisez une flamme nue pour détecter les fuites de gaz (utilisez une émulsion savonneuse à cet effet).

4.2.8. Entreposez les substances inflammables, toxiques et explosives dans des pièces avec des équipements à gaz.

4.2.9. Construisez le gazoduc avec des murs, des panneaux, briquez-les dans les murs et recouvrez-les de carreaux. Le gazoduc doit être accessible pour l'inspection et la maintenance.

4.2.10. Stocker vides et remplis de bouteilles de gaz liquéfiés dans les chambres et les sous-sols.

4.2.11. Fermez la vanne sur la colonne montante de gaz.

5. Exigences pour l'exploitation sécuritaire des cheminées résidentielles.

5.1. L'entretien et la réparation des canaux de fumée sont effectués par des organisations de nettoyage spécialisées dans le cadre de contrats avec l'organisation qui gère le bâtiment résidentiel.

5.2. Les cheminées doivent être étanches, détachées, verticales, sans rebords. La pente des cheminées par rapport à la verticale à un angle de 30 degrés avec une distance horizontale ne dépassant pas 1 m est autorisée, tandis que la section transversale du canal doit être maintenue sur toute sa longueur. La section transversale de la cheminée ne doit pas être inférieure à la surface du tuyau de dérivation de l'appareil à gaz raccordé à la cheminée. Dans les bâtiments existants, pas plus de deux chauffe-eau peuvent être connectés à une cheminée, à condition que les produits de combustion soient introduits dans la cheminée à des niveaux différents, à moins de 75 cm l'un de l'autre ou au même niveau que l'appareil dans le cheminée, coupée à une hauteur d'au moins 75 cm.être produite avec le fonctionnement simultané de deux chauffe-eau. Le croisement de conduits de fumée et de ventilation avec des gazoducs, des conduites d'eau, des câbles électriques est interdit.

5.3. Le contrôle de la qualité des réparations effectuées sur les canaux de fumée est confié aux organismes d'hébergement et d'exploitation.

5.4. Les travaux de réfection des cheminées sont effectués selon les horaires convenus avec l'entrepreneur.

5.5. Le contrôle des canaux de fumée est effectué dans les termes suivants: brique - une fois tous les 3 mois; amiante-ciment, poterie et blocs de béton résistant à la chaleur - une fois tous les 12 mois.Le contrôle initial (pour la densité et l'isolement, pour l'absence de blocages et pour la présence de traction) est effectué annuellement au troisième trimestre pendant la période de préparation des maisons pour l'hiver. Dans les maisons nouvellement construites, le contrôle initial est effectué au moment de la mise en service de la maison.

5.6. Dans la période de novembre à avril, il est nécessaire d'inspecter les têtes de cheminée afin de les empêcher de geler et de se bloquer avec une note des résultats des vérifications dans un journal spécial. Le contrôle de la mise en œuvre des inspections est assuré par les responsables de l'organisme d'entretien des logements.

5.7. Si des cheminées défectueuses sont découvertes, les appareils qui y sont connectés sont sujets à une déconnexion immédiate de l'alimentation en gaz, les résidents sont mis en garde contre la signature sur les dangers de l'utilisation de chauffe-eau à gaz.

5.8. Avant le début des travaux prévus sur la réparation des cheminées, les appareils à gaz qui y sont raccordés doivent être éteints par les employés de l'entreprise de distribution de gaz conformément à l'avis reçu de l'entrepreneur.

5.9. Le raccordement des appareils à gaz après la réparation des cheminées ne doit être effectué qu'après réception d'un acte sur l'état technique de la cheminée par les employés de la société de distribution de gaz.

5.10. Sur la base des résultats des inspections régulières, extraordinaires et après réparation et du nettoyage des canaux de fumée, des actes de la forme établie sont élaborés.

5.11. Lors de la maintenance:

5.11.1. L'état technique des tuyaux de raccordement en fer (ci-après - ZhST) est vérifié selon les paramètres suivants: - la longueur totale ne dépasse pas 3 m dans les nouveaux bâtiments et pas plus de 6 m dans les bâtiments existants; - le nombre de tours - pas plus de trois, avec un rayon de courbure non inférieur au diamètre du tuyau; - les liaisons doivent s'emboîter étroitement les unes dans les autres le long des gaz d'échappement sur au moins 0,5 du diamètre du tuyau; - lorsqu'il est connecté à la cheminée, le ZhST ne doit pas traverser la section du canal et avoir une rondelle ou une ondulation restrictive; - la hauteur de la section verticale - au moins 50 cm, dans les pièces d'une hauteur de 2,7 m - au moins 25 cm est autorisée; une pente d'au moins 0,01 (1 cm par r.m.) vers l'appareil à gaz; peinture - vernis ignifuge; - la présence d'un coupe-feu à l'intersection de cloisons difficiles à brûler; - la distance entre le ZhST et le plafond et les murs: matériaux non combustibles - au moins 5 cm; en matériaux difficiles à brûler - au moins 25 cm.

5.11.2. La présence et le respect des normes d'une "poche" pour la collecte des ordures dans une cheminée avec une trappe pour le nettoyage sont établis - à au moins 25 cm du bord inférieur du ZhST.

5.11.3. L'état technique des canaux de fumée à l'intérieur du grenier est surveillé: - la présence de coulis, de badigeonnage et de numérotation; - la présence d'une coupe coupe-feu égale à 50 cm à la structure du bâtiment en matériaux combustibles et à 38 cm pour les structures en matériaux incombustibles.

5.12. Lors des travaux de réparation et d'entretien des cheminées, il est nécessaire de se conformer aux exigences de sécurité incendie.

5.13. Lors du suivi de l'état technique des canaux de fumée au-dessus du toit, on vérifie: - l'état du plâtre, du badigeon, du repassage des têtes; - la présence de parapluies et de déflecteurs sur les cheminées, la numérotation des canaux de fumée; - l'emplacement correct de la tête par rapport au faîte du toit et les structures proches, les arbres - l'absence de zone de support du vent: - 0,5 au-dessus du faîte du toit lorsqu'ils sont situés (en comptant horizontalement) pas plus de 1,5 m du faîte du toit; - au niveau du faîte du toit, s'ils sont éloignés de 1,5 à 3 m du faîte du toit; - sous l'arête du toit, mais pas en dessous d'une ligne droite tirée de l'arête vers le bas à un angle de 10 degrés par rapport à l'horizon, lorsqu'ils sont à plus de 3 m de l'arête Dans tous les cas, la hauteur du tuyau au-dessus la partie adjacente du toit doit être d'au moins 0,5 m, pour les maisons à toit combiné (toit plat) d'au moins 2 m.

5.14. Les toits des maisons gazéifiées doivent être équipés d'échelles, d'échafaudages et de grilles de parapet.

6.La procédure pour les essais préalables à la mise en service et la mise en service des gazoducs internes et des équipements de gaz des bâtiments résidentiels après l'achèvement de la construction, la reconstruction, la réparation et la révision des systèmes d'alimentation en gaz.

6.1. Une fois les travaux de construction et d'installation terminés, les travaux exécutés sont surveillés, ce qui comprend:

6.1.1. Vérification de la conformité de la pose des gazoducs et des équipements gaziers au projet et aux exigences des documents réglementaires. En cas de dérogation forcée à la solution de conception, des modifications appropriées doivent être apportées, en accord avec l'auteur du projet et la société de distribution de gaz.

6.1.2. Essais des gazoducs et des équipements de gaz pour la résistance et l'étanchéité. Les essais devraient être effectués par l'organisme de construction et d'installation en présence d'un représentant de l'organisme exploitant. Les résultats des tests doivent être enregistrés dans le passeport du bâtiment. Les équipements à gaz, y compris les équipements fabriqués à l'étranger, doivent être certifiés et avoir un permis d'utilisation du Gosgortekhnadzor de Russie. La présence d'un certificat de conformité et d'autorisation doit être reflétée dans les passeports (formulaires) de l'équipement.

6.2. L'acceptation des gazoducs et des équipements gaziers pour l'exploitation après l'achèvement de la construction, la reconstruction, la réparation, la révision est effectuée conformément aux exigences des documents réglementaires. La procédure d'organisation et la séquence des travaux de commutation des gazoducs et de démarrage du gaz sont déterminées par les instructions de la société de distribution de gaz.

6.3. Les travaux dangereux gazeux sur les équipements gaz internes sont effectués en présence d'un bon de travail dangereux gazeux établi en tenant compte des exigences de sécurité; instructions technologiques, ordres et instructions émis par la direction de l'entreprise de distribution de gaz pour chaque type de travaux.

6.4. Achèvement des travaux de réalisation des tests de pré-mise en service et d'acceptation des gazoducs internes, des équipements à gaz des bâtiments résidentiels et des cheminées après la construction, la reconstruction, la réparation et la révision des systèmes d'alimentation en gaz, ainsi que les activités et les travaux du prochain cycle de maintenance du gaz les canalisations, les équipements à gaz et les cheminées doivent être documentés pour chaque bâtiment résidentiel par l'organisation qui a effectué les travaux spécifiés.

7. Composition et fréquence de l'entretien et de la réparation des équipements à gaz à l'intérieur de la maison.

7.1. La composition et le calendrier de la maintenance sont déterminés par le type d'équipement à gaz et les conditions de son fonctionnement. Les travaux de maintenance sur les gazoducs et les appareils à gaz dans les bâtiments résidentiels sont effectués conformément aux instructions élaborées par la société de distribution de gaz.

7.2. Pendant le fonctionnement des équipements à gaz, la maintenance des équipements à gaz est effectuée; remplacement d'unités et de pièces; connexion et déconnexion des équipements à gaz; travaux de récupération d'urgence.

7.3. La tâche de la maintenance est d'assurer le fonctionnement des systèmes internes d'approvisionnement en gaz, d'instruire la population. Types d'entretien: - entretien périodique (ci-après - PTO); - réparations imprévues sur demande (ci-après désigné VRZ). La prise de force est effectuée selon les horaires annuels et mensuels de l'entreprise de service de l'économie du gaz dans le cadre de contrats avec le propriétaire du bâtiment, réparations imprévues - à la demande de la population.

7.4. Les travaux non programmés à la demande de la population sont réalisés dans les termes suivants: - élimination immédiate des fuites de gaz; - élimination des dysfonctionnements des équipements à gaz dans les 24 heures. Lors de l'exécution des travaux de maintenance, le dysfonctionnement indiqué dans l'application est éliminé et l'ensemble des travaux prévus lors de la prise de force est effectué.

7.5. La durée de vie des équipements à gaz est établie conformément aux passeports (instructions) des fabricants.Pour les gazoducs domestiques, cette période est de 30 ans. Après l'expiration de la durée de vie standard, un diagnostic de l'état technique des gazoducs et des équipements doit être effectué afin de déterminer la ressource résiduelle avec le développement de mesures pour assurer un fonctionnement sûr pendant toute la durée de l'extension du cycle d'exploitation , ou pour justifier la nécessité d'un remplacement.

7.6. Les compositions données de mesures et de travaux sont obligatoires pour effectuer dans le mode des cycles annuels répétés d'entretien des bâtiments résidentiels gazéifiés.

Télécharger Gazoducs et équipements gaziers des bâtiments résidentiels

Article précédent Article suivant

iwarm.techinfus.com

Échauffement

Chaudières

Radiateurs